arrow_back
Concert

The Cure, Pearl Jam et R.E.M. signent une lettre ouverte contre les dangers de l'IA

le

L'utilisation de l'intelligence artificielle fait peur à de nombreux artistes.

L’Artist Rights Alliance (ARA) a publié une lettre ouverte condamnant l’utilisation de l’intelligence artificielle (IA) destiné à porter atteinte et à dévaloriser les droits des artistes. Ils sont plus de 200 signataires parmi lesquels on retrouve Billie Eilish, R.E.M., Kacey Musgraves, Elvis Costello, Nicki Minaj, Jason Isbell, Mac DeMarco, Aimee Mann, Jadakiss, Sheryl Crow, Chappell Roan, Jon Bon Jovi, et bien d'autres encore.

L’organisation à but non lucratif dirigée par des artistes demande à ce que les développeurs, les entreprises technologiques, les plateformes et les services de musique numérique "s’engagent à ne pas développer ou déployer de technologies, de contenus ou d’outils de génération musicale par l’IA qui sapent ou remplacent le talent artistique humain des auteurs-compositeurs et des artistes ou qui refusent une juste rémunération pour notre travail".


L'organisation souligne que l'utilisation d'œuvres musicales par des développeurs technologiques pour former et produire des modèles d'IA sans l'autorisation de l'artiste et l'utilisation de sons et d'images créés par l'IA diluent considérablement les redevances versées aux artistes. Dans la lettre, peut aussi lire : "Pour de nombreux musiciens, artistes et auteurs-compositeurs qui essaient simplement de joindre les deux bouts, ce serait catastrophique."


"Cette attaque contre la créativité humaine doit cesser. Nous devons nous protéger contre l’utilisation prédatrice de l’IA pour voler la voix et l’image des artistes professionnels, violer les droits des créateurs et détruire l’écosystème musical."


Lisez la lettre dans son intégralité ici.


Ce n'est pas la première fois que des artistes du rock s'engagent contre l'utilisation de l'IA dans la musique : StingCorey Taylor et Gene Simmons notamment ont déjà exprimé leurs inquiétudes.

Tags :